Fermer la publicité

« Snow Therapy » Tout schuss dans la vie de famille

le 04 février 2015 - Eric SEVEYRAT - Cinéma - article lu 207 fois

La bande annonce de « Snow Therapy » est trompeuse. On se croirait dans un film catastrophe. Au final, par bonheur, on est plus près d'Ingmar Bergman que de « Danger avalanche ».

Au-delà de la musique de la langue suédoise, on ne peut pas ne pas penser au maître nordique du cinéma intimiste. Du reste, quel cinéaste suédois ne serait pas influencé par Bergman, comme les Français peuvent l’être par Truffaut, Bresson ou les autres ? « Snow Therapy » (traduit en français par « Force majeure », comme quoi ne pas traduire les titres anglais n’est pas une grosse perte !) est un petit choc pour le spectateur, avec un scénario décapant, dont on ne donnera pas ici la clé. Allez, juste un indice : un évènement qui aurait pu se révéler tragique plonge un couple, et avec lui, toute une famille dans une crise à se taper la tête contre les murs, mais rassurez-vous, le spectateur, lui, ne se prend pas la tête ! Le père tombe de son piédestal, la mère s’interroge sur son parcours de femme, les enfants buttent sur le mur de l’incommunicabilité. Bref, les vacances dorées de la famille « Ikéa » dans la station des Arcs tournent au vinaigre. On entre dès le deuxième jour de ski, tout schuss dans la thérapie de couple. C’est là qu’on découvre quelques acteurs savoureux dont le rôle du père, Johannes Bah Kuhnke, qui n’est autre que le Rick de « Real Humans » (la superbe série suédoise série diffusée sur Arte en 2014). Si le film de Ruben Östlund est étonnant par son scénario et scotchant par plusieurs scènes d’anthologie, dont celle de l’aveu de la mère, Ebba, devant le couple d’amis-témoins malgré eux, on est juste un peu sur sa faim avec la crédibilité du père…presque trop bien, pour qu’on lui prête le comportement limite de la scène de l’avalanche ! « Snow Therapy » ne ressemble à rien de connu, mêlant un peu de suspens à la comédie psychologique, avec, en prime, de l’émotion, que demande le peuple ?

Eric Séveyrat
De Ruben Östlund avec Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren…

http://youtu.be/eDrEjtUsoms


À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide