Fermer la publicité

Inspira : stratégique mais sous contraintes

Isère le 28 janvier 2017 - Gabrielle CORSAT - Industrie

Inspira : stratégique mais sous contraintes
Gabrielle Corsat - Réunion de travail entre les différents acteurs pour la poursuite du développement économique d'INSPIRA

Le président de l'espace industriel situé à Salaise, Jean-Pierre Barbier a accueilli sur le site une visite du préfet de l'Isère, Lionel Beffre accompagné du préfet de région, Michel Delpuech. A cette occasion, ce dernier a confirmé l'aspect stratégique d'Inspira à l'échelle régionale en matière de multimodalité mais aussi d'industries sans toutefois négliger les contraintes imposées par l'Etat.

Ils parlent d’une seule voix, leurs objectifs sont les mêmes : le développement économique et l’emploi. Inspira est bel et bien un projet identifié par l’Etat, un site stratégique aux échelles locales, régionales et européennes identifié dans le cadre d’un schéma portuaire porté par 19 acteurs qui ont fait le choix du développement économique et de l’emploi.

Le deuxième port industriel après celui de Lyon adossé à la première plateforme chimique de France, mise sur l’économie circulaire et souhaite attirer d’autres entreprises. « Les enjeux sont importants, c’est un dossier très crucial en termes d’aménagement de territoire. L’intérêt général doit nous guider et faire converger les points de vue. Comme tout projet de développement, celui-ci doit s’inscrire dans les exigences qui sont les nôtres et les contraintes imposées par la loi sur l’eau, ce constat doit servir de base de travail », souligne Michel Delpuech.

En effet, toutes les contraintes d’Inspira ne sont pas levées avec entre autres la digue du bassin de rétention de la rivière Sanne dont l’étude est menée par Smirclaid. « PPRT, PPRI, loi sur l’eau, les procédures sont complexes c’est pourquoi nous avons mis en place un groupe de travail avec un comité de pilotage animé par Florence Gouache, sous-préfet de Vienne », précise le préfet de région. Malgré des atouts incontestables, les modes de développement constatés sur le territoire ces 20 dernières années sont à l’origine de conflits d’usages importants, menaçant les principaux équilibres entre les espaces urbains, naturels et agricoles.

Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) organisé en trois axes sert de base de travail au comité de pilotage. « Sécurité, environnement ou encore santé, il faut veiller à leurs applications et éviter les couacs. Avec l’ensemble des partenaires, nous allons trouver des solutions. Nous voulons un aménagement raisonné de cette digue mais nous nous heurtons à la direction départementale du territoire », précise Michel Delpuech qui soutient le président Barbier dans le développement économique d’Inspira.

Gabrielle Corsat
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide