Fermer la publicité

Le crowdfunding souffle sur l'éolien

Loire le 17 juillet 2015 - Aline Vincent - Sciences, Santé, Environnement - article lu 441 fois

Le crowdfunding souffle sur l'éolien
ABO Wind France - Le parc éolien de St-Nicolas-des-Biefs inauguré le 3 juillet

Le crowdfunding ou financement participatif faisant appel à l'investissement des particuliers a fait son apparition dans le montage des dossiers pour soutenir le développement de l'éolien.

Une production d' énergie renouvelable en pleine phase de développement, une nouvelle loi sur la transition énergique et une autre approche de l'investissement des particuliers sont appelés à devenir complémentaires. Le crowdfunding ou financement participatif  des particuliers commence à se développer en complément de l'investissement du porteur de projet et du financement des collectivités dans l'implantation de parcs éoliens. « Les programmes réalisés en France sur ce modèle donnent satisfaction, témoigne Bertrand Poyet, co-gérant du bureau d'études ETD (Energie et Territoire Développement) créée en 2002 (Roanne, Brest et Amiens – 10 salariés). L'éolien connaît un vrai développement en Allemagne et au Danemark grâce notamment au crowdfunging. Près de chez nous, les monts du Pilat en sont aussi un bon exemple. Le montage financier s'est appuyé sur un partenariat public/privé entre le porteur du projet, une société d'économie mixte initiée par le SIEL1 et une centaine d'investisseurs privés ayant pris des parts pour des montants variables ».

Une efficacité démontrée

L'éolien est source de développement économique entre recettes fiscales, location du foncier et revente d'électricité à ERDF, le tout dans le respect de l'ensemble des contraintes obligatoires. L'instruction d'un permis de construire passe par pas moins d'une vingtaine de services de l'État...  Avant d'implanter un parc d'éoliennes, de très nombreux paramètres sont étudiés.

« L'implication des collectivités et des particuliers permet de mieux comprendre les projets et de se les approprier. C'est moins le cas avec un acteur exogène. C'est la raison pour laquelle les développeurs songent de plus en plus à ouvrir le capital. » L'Europe s'est fixée l'objectif de satisfaire 20 % de sa consommation d'énergie avec les énergies renouvelables d'ici à 2020 (la France vise 21 %. Elle en est à 15 %). « Cette technologie est celle qui coûte le moins cher, souligne Bertrand Poyet. Quant à son efficacité, contrairement à ce qu'on peut lire ou entendre un peu partout, elle est plus que prouvée. On sait très exactement à l'avance la capacité de production d'un parc grâce aux études météo sur plusieurs années et la mise en place de sondes. Une éolienne est capable de produire l'équivalent des besoins en électricité de 2 000 foyers. »

Aline Vincent.

1 Syndicat intercommunal d'énergies



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide