Fermer la publicité

La Frapna « virée » de la Gravière aux oiseaux de Mably

Loire le 23 février 2015 - Louis PRALUS - Sciences, Santé, Environnement - article lu 2024 fois

La Frapna « virée » de la Gravière aux oiseaux de Mably

Propriété de Roannais Agglomération, la Gravière aux oiseaux de Mably a été confiée en 2008 par Yves Nicolin, pour la gestion de sa maison pédagogique et ses animations, à l'association écolgiste Frapna Loire. Il retire cette gestion pour la confier à un groupement de pêcheurs et chasseurs.

Ce sont  40 ha en bord de Loire avec entrée gratuite. Et des animations régulières pour scolaires. La maison-musée de la Gravière accueille aussi les groupes. Y. Nicolin, président de Roannais Agglomération, ne garde pas la Frapna comme délégataire de service et choisit un groupement de fédérations de pêcheurs et chasseurs de la Loire. Il trouve « leur proposition plus intéressante  par rapport au parcours pédestre, aux  animations qui sont plus nombreuses et au coût ; 5 000 € de moins par an. »

Le président de la Frapna, Raymond  Faure, ne comprend pas. Il analyse. « Si c'est pour le coût où sera l'économie quand Roannais Agglomération aura l'entretien de la  Maison de la Gravière ? On recevait 30 000 € par an  mais on avait 10 000 € d'entretien de la Maison et sur les 20 000 € restant on payait l'animatrice. Tout ce qu'on faisait nous coûtait plus cher que ce qu'on recevait et on avait tout un matériel spécialisé mis à disposition, qu'on emportera... C'est plutôt nous qui subventionnions  Roannais Agglomération. Pour la fête du Saule avec plus de 5 000 visiteurs on a été de notre poche. »
Le président Faure  s'étonne qu'on « vire une association aussi reconnue que la Frapna spécialisée dans la connaissance de  la nature pour une association de chasseurs et de pécheurs. »  C'est d'autant plus décevant pour lui qu'il avait de grands projets pour la Gravière aux oiseaux, l'inscrivant comme point fort  dans son projet de « Transligérienne ». 

Il s'étonne qu'on confie cette animation à la fédération des chasseurs qui « s'oppose à une réserve naturelle à l'Ecopole du Forez. »  La Gravière aux oiseaux n'est ouverte avec animateurs que deux jours par semaine et  a reçu 40 000 visiteurs en 6 ans. « On pourrait faire plus sans doute mais  les animations dans les classes sont payées par Roannais Agglomération, alors pourquoi elle n'en paye pas  plus ? » se demande Raymond  Faure. Va-t-il tourner la page de Roanne et oublier la gravière aux oiseaux ? Pas si sûr. Il prépare un projet pour le Roannais.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide