Fermer la publicité

Régionales 2015 : « L'humain d'abord », une liste d'alliance PC-MRC

Loire le 23 octobre 2015 - Daniel Brignon - Politique - article lu 554 fois

Régionales 2015 : « L'humain d'abord », une liste d'alliance PC-MRC
Vingt des 22 candidats ligérien autour de Cécile Cukierman

Le Parti communiste a formalisé un accord régional avec le MRC, Mouvement républicain et citoyen, pour constituer une liste aux régionales qui s'inscrit plus largement « dans la dynamique du Front de gauche », souligne Cécile Cukierman, conseillère régionale sortante et sénatrice de la Loire qui conduit cette liste régionale.

Formé d’une alliance Parti communiste et MRC, la liste veut constituer un rassemblement plus large à gauche, s’inscrivant « dans la démarche du Front de gauche », dont elle emprunte l’intitulé « L’humain d’abord », référence à la campagne du Front de gauche à la présidentielle derrière Jean-Luc Mélanchon, et ralliant à elle des candidat d’autres formations de gauche engagées par un accord régional avec EELV au sein du Rassemblement 2015, telles qu’Ensemble, dans la Loire, et le Parti de gauche, dans un autre département. Elle comprend encore « beaucoup de personnes issues de mouvement syndical, social et associatif », fait remarquer Cécile Cukierman, tête de liste régionale et de la section Loire de 22 candidats aujourd’hui déclarés. La sénatrice communiste y est suivie par Serge Vray, maire de Chenereilles, Front de gauche, et Martine Souvignet, du MRC.

Revendiquée « gauche républicaine et sociale » la liste assoit son fond programmatique sur « le refus des politiques d’austérité et de leurs conséquences sur les collectivités ». Quatre priorités guideront le programme régional en cours d’écriture : l’emploi, « encourager l’emploi plus que les aides aux entreprises et soutenir les revenus du monde agricole par la commande publique » ; l’égalité des territoires dans une « complémentarité », autrement dit « ne pas encourager la métropolisation » ; solidarité et fraternité, à travers la gratuité des études des lycéens et apprentis (gratuité des transports, livres…) et l’accompagnement à la rénovation thermique notamment du parc social ; citoyenneté, à travers des politiques « qui ne se décident pas depuis Lyon mais se discutent avec les acteurs locaux ».

L’une des trois listes de gauche au premier tour, voire quatre avec Lutte ouvrière, L’Humain d’abord compte fusionner au second hors d’un accord programmatique en conservant ses orientations propres, mais de manière « démocratique », c’est-à-dire proportionnellement aux résultats du premier tour.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide