Fermer la publicité

« Cultivons nos talents », nouvelle démarche de soutien à l'émergence

Loire le 17 avril 2015 - Daniel Brignon - Spectacle, Théâtre - article lu 225 fois

« Cultivons nos talents », nouvelle démarche de soutien à l'émergence
Daniel Brignon - L'ensemble orchestral contemporain soutenu pour son « rayonnement »

Sous le nom de Cultivons nos talents, la Ville initie une nouvelle politique de soutien à l'émergence et au rayonnement des artistes de la ville, validée au conseil municipal par l'octroi des financements.

La Ville lance un nouveau dispositif d’accompagnement à l’émergence des artistes, sur le modèle du dispositif Crescendo initié sous l’ère Thiollière pour la musique. Toutes les disciplines artistiques pourront désormais prétendre à ce soutien à l’émergence qui se traduit non seulement par une aide financière mais aussi un accompagnement technique par convention de deux ans plus une troisième année si nécessaire.

Les artistes concernés auxquels ce coup de pouce est offert sont au seuil de la professionnalisation. Différentes structures d’accueil sont sollicitée pour accueillir ces artistes en résidence, le théâtre de Tardy pour les arts vivants, avant la réhabilitation de l’ancienne Comédie qui sera entre autres offerte à cet usage ; l’ancienne école des Beaux-Arts pour les arts visuels. La Ville subventionne par ailleurs dans ce cadre des structures d’appui et d’accompagnement des artistes en émergence, comme Stéla, référent danse à Saint-Étienne, Carotte productions et Radio Dio, pour la musique.

Dans le même temps, la Ville réorganise son dispositif en faveur du « rayonnement » culturel c’est-à-dire des artistes professionnels et compagnies confirmées établies à Saint-Étienne, qui jusque-là percevaient une subvention récurrente renouvelée tacitement. Ces compagnies seront désormais conventionnées pour trois ans sur un projet artistique, souligne l’adjoint à la culture Marc Chassaubéné, dans le but de « tirer vers le haut l’action de chacun ».

Cette nouvelle politique ne retire rien à deux autres lignes de crédits soutenant des projets artistiques ponctuels, ainsi que les festivals, étant entendu que le montant global des attributions financières ne dépasse pas le cadre habituel. Il s’agit essentiellement d’une nouvelle ventilation des aides.

Le conseil municipal a voté une enveloppe de 163 000 € au titre du soutien à l’émergence bénéficiant à 21 structures ; 534 500 au titre du rayonnement à 8 compagnies et ensembles, 248 850 € de soutien à 44 projets artistiques, 169 400 € de soutien à 10 festivals.

D.B.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide