Fermer la publicité

« Cité Lacustre », exposition-installation singulière

Loire le 18 juillet 2015 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Expositions - article lu 136 fois

« Cité Lacustre », exposition-installation singulière

Jean Branciard expose une « Cité lacustre ». Artiste « singulier » il invite à découvrir son monde onirique au travers de cabanes insolites.

« Enfant, je rêvais de bricoler des choses impossibles. Je faisais des rêves à partir de mes lectures. Je lisais tout le temps, je ne me souviens pas d’un moment de loisir sans un livre à la main. J’imaginais des histoires à partir de petits personnages échappés d’un pot de yaourt renversé dans une poubelle. Et plus tard, j’ai continué à beaucoup lire : des romans, des polars… Je rêvais d’être au bord de la mer… Quand j’ai été à la retraite, dans le Beaujolais, en 1972, je me suis installé un atelier, avec des instruments à découper, scier, assembler… des plaques de tôles, des objets de récupération, des morceaux de bois immergés dans l’eau », raconte Jean Branciard, un artiste peu banal qui redonne vie à des matériaux qui ont déjà eu une existence propre et qui sont au rebut.  Il s’exprime donc dans « Un art second ».

Ainsi, sa « Cité Lacustre » s’est-elle enracinée à Saint-Jean-Saint-Maurice. Il s’agit « d’une sorte de garage à bateaux » circulaire faite de grillage et d’éléments hétéroclites, installée sur une sorte de lac artificiel. Il y a le port, une plateforme pour les magasins, une tour. « J’utilise du fil de fer, des sarments de vigne, mais qui n’ont pas vécu plus d’un hiver abandonné ». L’homme au fil de son imaginaire, redonne une seconde vie à multiples matériaux qui habitent les déchèteries.

Si les bateaux aujourd’hui peuplent son univers terrestre, il y a aussi des objets volants, des avions, mais également forteresses volantes et autres d’autres oiseaux imaginaires…

Avec Jean Branciard, on retrouve son âme d’enfant. Quel bonheur.

Béatrice Perrod-Bonnamour

La Cure à Saint-Jean-Saint-Maurice, du 11 au 26 juillet de 14 h 30 à 19 h. Entrée libre.

6e édition de Cure de Jeunesse
L’exposition de Jean Branciard  s’inscrit dans un programme plus large d’activités à la Cure de Saint-Jean-Saint-Maurice, le week-end des 18 et 19 juillet, dans le cadre de Cure de jeunesse, 6e édition.  Les enfants sont invités à concrétiser leurs rêves sur le thème de « Ma cabane insolite ».

Ateliers « Rêves de Cabanes » grâce aux artisans du cru qui invitent dans leurs ateliers à découvrir les matériaux pour construire les cabanes, samedi 18 juillet toute la journée.

« La Poterie à la  Cure » pour les 5-12 ans, sur le thème « La Cabane enchantée », vendredi 17 et samedi 18  juillet de 10 h à 12 h (20 €). Inscription au 06 18 56 43 81. Une séance découverte pour les tout petits est proposée en outre samedi 18 juillet de 14 h à 17 h (6 €).

Atelier « Emmane » : gravure à l’eau forte, à partir de 7 ans, samedi 18 juillet de 14 h à 15 h 30 (10 €) ; sculpture au fil de fer, à partir de 9 ans, samedi 18 juillet de 16 h à 17 h 30 (10 €). Inscription au 06 32 09 46 79.

Atelier de marionnettes : « Les Fils d’Émilie », à partir de 5 ans, samedi 18 juillet à 14 h 30 (6 €). Inscription au 07 81 76 90 76.

Cinéma : « La prophétie des grenouilles », Jardin du Manoir de la Mure Samedi 18 juillet à 21 h 45 (4,50 €).

Ateliers « Ma Cabane Insolite » avec les artisans du village, dimanche 19 juillet de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Gratuit, à partir de 5 ans.

Spectacles : Le marchand de voyages avec la Cie La Chose publique dimanche 19 juillet à 10 h et 15 h (gratuit, à partir de 5 ans) ; La tente d’Edgard par la Cie de la Trappe à Ressorts à 11 h 30  et 17 h (gratuit à partir de 5 ans).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide