Fermer la publicité

Saint-Etienne : un premier restaurant rue de la République

Loire le 17 mai 2017 - Denis Meynard - Économie

Saint-Etienne : un premier restaurant rue de la République
Denis Meynard - Françoise Bayon : « Tout me plait dans ce métier ».

L'ouverture d'un nouvel établissement de restaurantion vient conforter le renouveau commercial attendu pour la rue de la République, en plein centre de Saint-Etienne.

Françoise Bayon, qui a derrière elle une expérience d'une trentaine d’années dans la restauration, depuis la plonge jusqu’à cheffe de cuisine, rêvait d’avoir son propre établissement à Saint-Etienne, sa ville natale, de résidence et de coeur. Voilà qui est fait avec l’ouverture ce mercredi 17 mai de « Aux Barabans » (du nom donné au pissenlit dans la région stéphanoise et lyonnaise), au numéro 10 de la rue de la République, à l’angle de la rue François-Gillet. Il lui aura fallu plusieurs semaines de travail et un investissement d’environ 25 000 € pour rénover et rééquiper les locaux vides depuis de nombreux mois. « Dernièrement je cuisinais, mais je ne pouvais pas faire tout ce que je voulais pour faire plaisir aux gens. Voilà pourquoi j’ai créé ma propre affaire », déclare la nouvelle patronne des lieux, après avoir exercé de nombreuses années dans le Gier, mais aussi à Paris et à Nice.

« Tout, y compris le contact avec les gens, me plait dans ce métier », déclare celle qui l’a préféré aux débouchés offerts par sa formation en comptabilité. Elle explique avoir choisi un établissement de petite taille, qu'elle puisse gérer seule. Il compte 25 places assises, réparties entre une longue table rectangulaire et une autre, plus haute, où l’on est juché sur des tabourets. Le restaurant de Françoise Bayon est équipé pour que les clients puissent emporter leur repas, s’ils le souhaitent. Il a aussi la particularité d’offrir une large amplitude horaire, permettant de déjeuner très tôt, ou au contraire tard dans l’après-midi. L’ouverture est prévue de 9 h 30 à 19 h 30. « Je testerai aussi les apéritifs dinatoires, du jeudi soir au samedi soir, pour voir s’il y a une demande », explique la jeune chef d’entreprise qui annonce une cuisine traditionnelle, copieuse, faite maison. Avec chaque jour le choix entre trois entrées, trois plats et trois desserts. A des prix respectifs de 3,5 €, 7 € et 2,5 €, ou bien 3 €, 6,5 € et 2 € à emporter.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide