Fermer la publicité

80 M€ : Michelin Roanne réalise son plus important investissement

Loire le 20 mai 2015 - Aline Vincent - Industrie - article lu 1230 fois

80 M€ :  Michelin Roanne réalise son plus important investissement

Le groupe Michelin entame le repositionnement de l'usine de Roanne sur le créneau porteur des pneus UHP (Ultra Haute Performance). Une stratégie conduite avec l'étroite collaboration de l'intersyndicale roannaise Sud-CFDT-CGC.

Eric Percie du Sert, directeur de l'usine de Roanne, avait annoncé la nouvelle orientation de l'usine sur le créneau du pneu « Ultra Haute Performance » (19, 20 et 21 pouces), en pleine croissance, en septembre à l'occasion des 40 ans du site roannais. Les modalités n'étaient alors pas encore finalisées. Ce mardi 19 mai, le « Pacte d'avenir Roanne 2019 » a été signé dans les locaux par l'ensemble des partenaires.

Pour 80 M€, l'usine sera reconfigurée et dotée du tout dernier process C3M mis au point en interne, « un concentré de technologies » a souligné le directeur. Déjà opérationnel à Clermont-Ferrand, Roanne sera le second site à en bénéficier. L'investissement concerne uniquement l'outil de production, hors plan de formation. « Cette reconfiguration demandera un effort important d'adaptation des compétences. » Sur les 850 salariés que regroupe l'usine, 450 seront formés. Par ailleurs, l'amélioration de la « Qualité de Vie au Travail » (QVT) fera l'objet d'une enveloppe de l'ordre de 2 M€. « Michelin croit fondamentalement à un avenir industriel en France », a souligné Thierry Chiche, ancien directeur de Roanne, membre du Comité exécutif et directeur de la ligne produit tourisme camionnette du groupe. En contrepartie, cette nouvelle orientation nécessitera davantage de flexibilité pour une plus grande compétitivité. « Le site de Roanne s'engage, dans le cadre de ce pacte, à la mobilisation de tous les acteurs, ce qui implique une profonde transformation de son modèle d'organisation et de management dans une double optique de performance industrielle et sociale. » Il s'agit d'un projet « extra ordinaire » a insisté Rémi de Verdilhac, directeur Michelin France.

Fruit de l'initiative syndicale locale

« Je tiens à souligner le travail de grande maturité réalisé par la direction, les syndicats et les salariés pour trouver les bonnes solutions aujourd'hui retranscrites dans ce Pacte », a insisté Thierry Chiche. « S'il n'avait pas abouti, la restructuration aurait été sévère, admettait-il. « C'est extrêmement positif et unique. L'histoire ne fait que commencer ! »

Retour en arrière : alors que l'usine roannaise traverse une longue période difficile et sent le vent de la restructuration arriver, les syndicats menés par Jérôme Lorton pour Sud, Jean-Daniel Béal pour la CFDT et Eric Pierrat pour la CFE-CGC décident de réagir. L'usine roannaise est déjà partiellement orientée sur le pneu UHP en plein développement. Voyant les efforts du groupe se concentrer sur ce segment, les représentants syndicaux roannais décident de jouer cette carte et de faire une proposition à la direction. « On était une petite unité avec 3,8 millions de pneus par an majoritairement orientés sur le créneau peu compétitif des 16 et 17 pouces, en décalage avec les autres sites ». La direction acceptait de travailler avec les syndicats. Parcours rappelé par Eric Percie du Sert lui-même : 1re phase de diagnostic « sans concession » suivie en novembre 2014 du bilan, puis phase d'études de faisabilité, sachant que l'usine n'est pas adaptée à ce marché. Nouvelle période de réflexion avant d'acter la décision. Entre temps, des groupes de travail ont été formés sur la base du volontariat. 70 salariés de la production y ont participé. De leur côté, les syndicats organisaient un référendum pour que les salariés se sentent investis par le projet. Sur 90 % de votants, 95 % l'ont approuvé. « Une aventure magnifique, un très gros challenge concernant le dialogue social et exemple de stratégie participative. Roanne devient un incubateur social » a insisté la direction.

Aline Vincent

Le marché du pneu UHP : + 10 % en Europe

« Peu de marchés augmentent autant en ce moment », a expliqué Eric Percie du Sert. Actuellement, le marché européen du pneu « Ultra Haute Performance » représente 20 millions d'unités. Alors qu'encore aujourd'hui l'usine roannaise produit 3,8 millions de pneus annuellement, dont les 2/3  en 16 et 17 pouces, en s'orientant vers le pneu UHP en 19, 20 et 21 pouces, elle devra fabriquer dans un premier temps 2,4 millions d'enveloppes au poids unitaire beaucoup plus élevé. Elle produira pour le marché national et export. Sur 170 millions de pneus vendus au total par Michelin, 150 millions sont des pneus de tourisme.
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide